Walter Lippmann:La Cité libre - préface

De Librairal
Révision datée du 23 mai 2008 à 19:58 par Copeau (discussion | contributions) (Nouvelle page : {{Titre|La Cité libre|Walter Lippmann|Préface par André Maurois}} {{infobox La Cité libre}} {{Autres projets| wikiberal=Walter Lippmann| catallaxia=| }} <div class=text> ...)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche


Walter Lippmann:La Cité libre - préface
La Cité libre


Anonyme


Préface par André Maurois
La Cité libre
The Good Society
22510100747760L.jpg
Auteur : Walter Lippmann
Genre
histoire, philosophie
Année de parution
1937
« Les doctrines auxquelles on veut que les hommes souscrivent sont partout hostiles à celles au nom desquelles les hommes ont lutté pour conquérir la liberté. Les réformes sont partout aux prises avec la tradition libérale. On demande aux hommes de choisir entre la sécurité et la liberté. On leur dit que pour améliorer leur sort il leur faut renoncer à leurs droits, que pour échapper à la misère, ils doivent entrer en prison, que pour régulariser leur travail il faut les enrégimenter, que pour avoir plus d'égalité, il faut qu'ils aient moins de liberté, que pour réaliser la solidarité nationale il est nécessaire d'opprimer les oppositions, que pour exalter la dignité humaine il faut que l'homme s'aplatisse devant les tyrans, que pour recueillir les fruits de la science, il faut supprimer la liberté des recherches, que pour faire triompher la vérité, il faut en empêcher l'examen. »
Interwiki
Medium Amazon New Logo.jpg
Index des livres
A • B • C • D • E • F • G • H • I • 

J • K • L • M • N • O • P •  Q • R • S • T • U • V • W • X • Y • Z

Pages correspondant à ce thème sur les projets liberaux.org :

Très rares sont aujourd'hui les hommes capables d'examiner sans précipitation et sans prévention les problèmes économiques ou politiques. La peur paralyse certains esprits ; l'enthousiasme en dérègle d'autres. Nous devons la plus vive reconnaissance à ceux qui nous apportent sur les questions essentielles, des études profondes et objectives. Parmi eux je citerai, au premier rang, l'Américain Walter Lippmann. Ses articles du New York Herald Tribune, reproduits par de nombreux journaux, exercent dans toute l'Amérique une bienfaisante influence. Par sa bonne foi, par sa curiosité active, par sa prudente recherche de la vérité, il mérite de servir de modèle à ceux qui ont l'honneur et la responsabilité de former l'opinion publique.